28/12/2005

B comme… Bogolan

Arrêt obligé à Bamako : le Musée national du Mali, 2ème plus grand musée du continent après celui d’Afrique du Sud.

 

Vous y découvrirez de nombreuses pièces intéressantes parmi lesquelles une très belle collection de bogolans.

 

Le bogolan [littéralement "l’empreinte de la terre" en langue Bambara] est le nom donné au tissu traditionnel, devenu symbole de l’identité malienne. Il s’agit d’une étoffe tissée à la main, teintée par un mélange de décoctions de plantes et d’une terre riche en oxyde de fer. D’où les tons blanc, noir, ocre et marron.

 

Initialement utilisé pour la confection des vêtements, le bogolan peut aussi être conservé tel quel, sans découpe, et servir à la décoration.

 

Le prix moyen d’un bogolan [1 mètre 50 sur 2 mètres 50] varie, pour les touristes que nous sommes, entre 10.000 et 20.000 francs CFA. Prix après négociations !

 

On trouve également au Mali des "indigos", étoffes tissées à la main de couleur bleue, avec ou sans motifs.

 

La teinture est différente de celle utilisée pour les bogolans. L’indigo, dont les Touaregs se servent pour teindre leurs vêtements, est tiré de l’indigotier. Très joli au teint mais déconseillé à nous les "toubabs" dont la peau claire s’agrémente assez mal de la décoloration bleutée de la teinture indigo ;)


11:58 Écrit par Julie O | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Moi aussi très complet juju
pour les tons ocre-africain, pas de problème, j'ai une parti de ma belle robe qui peut servir d'exemple... :-))
et gratuitement en plus
MYRZA

Écrit par : oras | 29/12/2005

Les commentaires sont fermés.