12/01/2006

K comme… Keita, Salif

Il était une fois un albinos, né au Mali, sur les rives du fleuve Niger.

 

Rendez-vous compte ! Un enfant noir à la peau blanche ! Le gamin est montré du doigt, renié. Par son père dans un premier temps, par le village tout entier ensuite. On l’exclut car, en Afrique, l’albinisme est synonyme de mauvais présage.

 

Et le sort s’acharne. L’adolescent veut devenir instituteur. Il réussit brillamment ses études mais est déclaré inapte en raison d’un problème de vue.

 

Il décide alors de se tourner vers la musique. Là non plus, pas de bol ! Au Mali, chanter est l’apanage exclusif des griots, caste de musiciens de père en fils. Or, le jeune adulte, descendant de l’empereur Soundiata Keita, est issu d’une lignée princière. Sa caste le rejette.

 

Etc., Etc., Etc.

 

La suite est du même acabit. Jusqu’à ce que, en 1968, celui qu’on surnommera un jour "Le prince" décide de quitter son village pour s’installer à Bamako. La roue tourne ! Des cabarets de la capitale, il passe aux orchestres avant de rejoindre "Les Ambassadeurs".

 

En 1978, le groupe s’installe à Abidjan et y enregistre son premier album, "Mandjou". Suit New York. Mais surtout Angoulême, en 1984, et son festival de musiques métisses. C’est là que la France découvrira, pour la première fois, Salif Keita. Celui qui, pour s’arracher à la solitude, aurait appris tout jeune à imiter le chant des oiseaux … d’où son timbre de voix chaud et singulier.

 

Aujourd’hui, après une carrière aux Etats-Unis et en Europe, le prince mandingue est de retour dans son pays natal.

 

Son dernier album, M’Bemba, a été enregistré à Bamako, sur les rives du fleuve Niger […]

 

10:42 Écrit par Julie O | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Historiquement... Historiquement, les hommes à la peau blanche seraient des descendants d'albinos, rejetés d'Afrique parce que "différents". Ca vous en bouche une surface hein...

Écrit par : Somebaudy | 14/01/2006

J'aurais voulu... être à Bamako le 10 janvier pour la fête du mouton et rencontrer Dolo ;-))
Afrik Afrik... I Miss U...

Écrit par : Wado | 15/01/2006

Les commentaires sont fermés.